Quel est le taux du PEL en 2021 ?

95

En raison des différentes réformes mises en œuvre ces dernières années, le PEL a perdu une grande partie de son attrait en tant qu’investissement alternatif ou dans le cadre d’un projet immobilier . Elle conserve néanmoins quelques avantages. À première vue, sa rémunération peut sembler faible : 1% brut auquel il faut déduire le prélèvement forfaitaire universel (PFU) de 30%. Un PEL ouvert aujourd’hui ne rapporte donc que 0,7 % net.

Un niveau qu’il faut comparer à celui du Livret A, dont la rémunération est tombée à 0,50 % (mais qui n’est soumis à aucune imposition), et à ceux des fonds en euros des contrats d’assurance-vie (1,40 % en moyenne avant cotisations de sécurité sociale en 2019). Toutefois, le taux de rémunération du PEL est fixé dans le temps . Le souscripteur d’un PEL est assuré d’obtenir ce rendement pendant la durée de vie de son forfait, soit 15 ans maximum, alors que les taux d’épargne des autres produits sont sujets à des fluctuations. Autre avantage : le PEL est plafonné à 61 200 euros contre à peine 22 950 euros pour le Livret A. En revanche, il est moins flexible : tout retrait avant la période minimale obligatoire de 4 ans peut entraîner une perte de bénéfices (intérêts, droits sur prêts, etc.). Sachez que tout retrait entraîne la clôture du plan.

A lire également : Quelles SCPI en assurance vie ?

Un pari sur le futur

L’autre caractéristique principale du régime d’épargne-logement est qu’il donne droit à un prêt hypothécaire à taux garanti. Aujourd’hui, il n’est pas compétitif, étant beaucoup plus élevé que les taux proposés par les banques.

Mais sur un horizon de 5 à 8 ans, cette situation peut changer . Une hausse des taux d’intérêt n’est pas totalement exclue, en cas de reprise de l’inflation par exemple. Dans ce cas, l’ouverture d’un PEL peut être intéressante. Il s’agit certes d’un véritable pari pour l’avenir, mais un PEL ne présente aucun risque pour son détenteur dans la mesure où le capital est garanti.

Lire également : Qui doit payer les frais de syndic ?

Notez que l’ouverture d’un PEL est soumise à des conditions : À lire Crédit immobilier : les taux baissent à nouveau l’abonné doit effectuer un paiement initial de 225 euros, et ses paiements doivent atteindre un minimum de 540 euros par an avec l’obligation de les programmer mensuellement, trimestriellement ou semestriellement (à partir de 45 euros par mois).

À lire Immobilier : les prix de l’ancien augmentent de plus de 5 % sur un an