Défiscalisation

Quel placement pour payer moins d’impôts ?

4749 euros : il s’agit du montant moyen des impôts payés par foyer fiscal en France, en 2017. Il existe de nombreux dispositifs permettant de réduire son niveau d’imposition. Mais connaissez-vous tous ces mécanismes d’exonération fiscale ? De l’investissement dans des sociétés de presse au système Censi-Bouvard, découvrez tous les meilleurs investissements pour payer moins d’impôts .

Les différents types de mécanismes pour réduire votre niveau d’imposition

Afin de réduire votre niveau d’imposition, il existe trois types de dispositifs : les déductions fiscales, les réductions d’impôts ou les crédits d’impôt.

A lire en complément : Comment ajouter son conjoint sur le bail ?

Déductions fiscales

Une déduction fiscale est un montant que vous soustrayez de votre revenu imposable. Vous avez donc ici un impact sur la base à partir de laquelle vos impôts sont calculés.

Réductions d’impôts

Avec les réductions d’impôt , vous soustrayez un montant du montant total d’impôt que vous devez payer. Cela permet donc de réduire le montant de votre fiscalité directe.

A lire en complément : Quand déclarer un crédit d'impôt 2021 ?

Crédits d’impôts

Les crédits d’impôt sont également un montant que vous soustrayez du montant total d’impôt que vous devez payer. En revanche, cette opération a lieu après que vous ayez effectué certaines dépenses : elle vous rembourse les dépenses déjà encourues.

En particulier, il existe une différence importante avec les réductions d’impôts. Si le montant de votre réduction d’impôt dépasse votre niveau d’impôt, vous ne pourrez pas percevoir le montant restant ni le reporter à votre prochaine déclaration. En revanche, le crédit d’impôt est conçu de manière à ce que vous soyez entièrement remboursé.

Le plafonnement des avantages fiscaux

En réalité, il est impossible de réduire ses impôts de façon illimitée : les différentes baisses d’impôts sont réglementées. C’est ce qu’on appelle le plafonnement des échappatoires fiscales . Par exemple, pour l’imposition de vos revenus 2019, les avantages fiscaux cumulés ne peuvent pas dépasser 10 000€, à quelques exceptions près.

Pour calculer ce plafond, tous les les types de mécanismes de réduction des impôts sont pris en compte. En revanche, certains avantages fiscaux restent exclus de ce calcul. Avant d’investir, pensez donc à en savoir plus à ce sujet afin que votre stratégie d’optimisation fiscale soit efficace.

La réduction d’impôt IR-SME pour les investissements dans les PME

La réduction d’impôt IR-SME , également appelée régime Madelin, permet aux particuliers de réduire leur niveau d’imposition en investissant dans le capital de PME non cotées, sous réserve de certaines conditions. En particulier, l’entreprise doit avoir moins de 250 employés et générer moins de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires. Il ne peut pas non plus être coté en bourse. Enfin, vous devez vous engager à conserver les titres au moins jusqu’au 31 décembre de la 5e année suivant la souscription.

Vous pourrez alors bénéficier d’une réduction d’impôt représentant 18 % du montant des paiements effectués au cours de l’année. Ce taux devrait bientôt atteindre 25 %, conformément à la loi de finances de 2019, mais le décret d’application est toujours en attente d’approbation par Bruxelles.

Le montant maximum des paiements pris en compte pour calculer votre réduction est de 50 000€ par an pour une personne seule et de 100 000€ pour un couple.

Attention, vos investissements sur Lendopolis ne rentrent pas dans cet appareil.

Investir dans des fonds d’investissement

Investir dans certains fonds d’investissement vous permet également de bénéficier de réductions d’impôts. Pour être éligible, vous devez être une personne physique qui investit dans des FCPI (Mutual Funds for Investment in Innovation) ou FIP (fonds d’investissement locaux). Attention, vous devez investir au moins 5 ans dans des entreprises et les conditions d’éligibilité des fonds en fonction des entreprises dans lesquelles elles investissent sont assez strictes.

Cela vous donne droit à une réduction d’impôt de 18 % du montant payé au cours de l’année. En ce qui concerne le programme IR-SME, ce taux devrait bientôt atteindre 25 % dès que Bruxelles aura approuvé cette mesure.

Les paiements pris en compte dans le calcul de votre réduction d’impôt sont de 12 000€ maximum pour une personne seule ou 24 000€ pour un couple.

Investissez dans les soficas

soficas Les sont des sociétés de financement d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles. Si vous investissez en tant que personne physique dans des entreprises qui les financent, agréées par le ministère de la Culture, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt. Pour être éligible, vous devez conserver vos titres pendant au moins 5 ans.

Cela vous donne droit à une réduction d’impôt représentant 30 % des sommes investies, avec une limite de 18 000€ et 25 % de votre revenu net total. Dans certains cas, le taux de réduction d’impôt peut même atteindre 36 %, voire 48 % des paiements. Par exemple, si 10 % des investissements de Sofica sont liés au développement de fictions ou de documentaires sous forme de séries, la réduction s’élève à 48 % de les paiements effectués.

Investissez dans des entreprises de

Investir dans le capital des sociétés de presse vous permet également de bénéficier d’une réduction d’impôt si vous investissez en tant que personne physique. Vous pouvez alors obtenir une réduction représentant 30% des sommes versées, avec une limite de 5000€ pour une personne seule ou de 10 000€ pour un couple.

Dans certains cas, la réduction d’impôt peut être encore plus élevée. Par exemple, si l’entreprise a le statut de société de presse solidaire, la réduction atteint 50 % des sommes versées.

Investissez dans l’immobilier en vertu de la loi Pinel

Avec la loi Pinel , vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt en achetant un nouveau bien immobilier que vous avez l’intention de louer. Ce système existe depuis 2014. Il a été créé pour soutenir la construction de nouveaux logements sur le territoire et pour lutter contre la crise du logement.

Pour en bénéficier, le logement dans lequel vous investissez doit être situé dans la zone A, A bis ou B1, zones tendues. Le montant du loyer ainsi que le niveau de ressources de vos locataires sont réglementés.

Vous devez également vous engager à louer le bien au fil du temps , ce qui détermine le montant de la réduction d’impôt à laquelle vous avez droit :

  • Si vous louez le bien pendant 6 ans, votre réduction d’impôt représente 12 % du prix d’achat du bien.
  • Si vous louez le bien pendant 9 ans, votre réduction d’impôt représente 18 % du prix d’achat du bien.
  • Enfin, si vous louez votre propriété pendant 12 ans, votre réduction d’impôt représente 21 % du prix d’achat du bien.

Attention, le prix d’achat maximum du puits pris en compte est de 300 000€ et il ne peut excéder 5 500€ par mètre carré.

Comme pour tout investissement locatif, il est essentiel de prendre en compte l’attractivité du bien afin de minimiser le risque de vacances locatives. autant que possible. Cela est essentiel au succès de cet investissement.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez notre article consacré à l’investissement immobilier avec la loi Pinel.

L’appareil Denormandie

Le système Denormandie a été mis en place par la loi de finance 2019. Il s’agit d’un amendement à la loi Pinel qui vise, cette fois, à encourager la rénovation des bâtiments anciens. Pour en bénéficier, vous devez acheter un bien immobilier à rénover dans certains quartiers labellisés « cœur de ville », afin de pouvoir le louer.

Pour pouvoir bénéficier de cette réduction d’impôt, il est nécessaire que le montant des travaux réalisés représente au moins 25 % du prix d’achat. Quant au montant de la réduction, il dépend également de la durée pendant laquelle vous vous engagez à louer le bien, selon le même barème que la loi Pinel. Les limites de loyer et de ressources de vos locataires sont également identiques. Enfin, la valeur d’achat maximale prise en compte compte pour calculer votre réduction d’impôt est également le même qu’avec la loi Pinel.

La baisse d’impôt Censi-Bouvard

Le système Censi-Bouvard vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt si vous réalisez un investissement immobilier, dédié à la location meublée selon le statut LMNP (Location meublée non professionnelle) . Vous devez ensuite vous engager à louer le bien pour une période d’au moins 9 ans. Attention, pour bénéficier de ce dispositif, seuls certains types de biens sont éligibles, tels que les résidences étudiantes ou les maisons de retraite médicalisées.

Le montant de la réduction d’impôt est de 11 % du coût du logement, avec un montant maximum de 300 000€ par an. La réduction obtenue est ensuite étalée sur les 9 ans de location du bien.

L’appareil Malraux

Le système Malraux a été mis en place pour encourager la restauration immobilière dans certains quartiers, en général des villes historiques centres. Le concept est simple : vous restaurez complètement un bâtiment déjà construit, dans des quartiers définis. En échange, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt. Attention, pour être éligible, vous devez louer votre propriété pendant au moins 9 ans, en location nue, comme résidence principale pour vos locataires, sauf s’il ne s’agissait pas d’un immeuble résidentiel à la base.

La réduction d’impôt dont vous pouvez bénéficier correspond à 22 % des frais de rénovation encourus. Elle peut atteindre 30 % dans certaines situations. Le montant maximum de travail pris en compte est plafonné à 100 000 euros par an pendant 4 ans.

Le régime Malraux est particulièrement intéressant car il ne fait pas partie de la base de calcul du plafond des avantages fiscaux . C’est donc très intéressant en termes d’exonération fiscale.

Investissez dans l’immobilier dans une propriété

Depuis 5 ans, l’investissement immobilier dans un bien immobilier connaît un véritable boom. De quoi s’agit-il ? Vous investissez dans une propriété en démembrement, puis vous êtes propriétaire des murs mais quelqu’un d’autre conserve l’usufruit pendant un certain temps.

Attention, c’est le propriétaire de l’usufruit du bien qui peut le louer et percevoir les loyers, et non celui qui en est propriétaire. En échange, l’investisseur bénéficie d’un prix d’achat inférieur , avec un escompte d’environ 40 %. Il est également éligible à des avantages fiscaux intéressants, tels que l’exonération de l’impôt foncier. D’un autre côté, vous devez avoir des finances relativement solides pour envisager un tel investissement.

Pourquoi un tel engouement ? Pendant toute la durée du démembrement, la valeur du bien nu n’entre pas dans la base de calcul de l’IFI (Real Estate Wealth Tax) . Il ne rentre pas non plus dans l’assiette du plafond pour les échappatoires fiscales. Enfin, les intérêts sur votre prêt éventuel sont déductibles de vos revenus de propriété.

Investissez dans la nouvelle épargne-retraite Plan (PER)

En 2019, un nouveau plan d’épargne-retraite (PER) a été lancé. L’objectif ? Centralisez et fusionnez tous les différents appareils existants. Les paiements que vous effectuez sur ce produit d’épargne peuvent être déduits de votre revenu imposable. Cela est donc particulièrement intéressant si vous pouvez vous permettre de bloquer des fonds, que ce soit jusqu’à votre retraite ou jusqu’à un événement exceptionnel qui vous donne accès aux fonds, comme l’acquisition de votre résidence principale.

Avec l’investissement dans le régime d’épargne-retraite, vous pouvez donc lisser vos impôts au fil du temps. En fait, vous paierez moins d’impôts au cours de votre vie active en investissant une partie de vos revenus dans des placements d’épargne-retraite. En revanche, vous serez imposé par la suite, lorsque vous sortirez du capital, généralement à l’âge de la retraite. Cela est généralement intéressant car votre taux d’imposition a tendance à être plus faible lorsque vous n’êtes plus en affaires.

Les paiements que vous effectuez sur votre PER ne sont pas pris en compte pris en compte dans le calcul du plafond des échappatoires fiscales . C’est donc particulièrement intéressant en termes d’exonération fiscale.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez notre guide du régime d’épargne-retraite (RAP).

Réduisez vos impôts en réalisant des travaux de rénovation énergétique

Si vous réalisez des travaux de rénovation énergétique dans votre maison, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt. Il s’agit du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) . Cette mesure vise à encourager les Français à rendre le logement plus économe en énergie. Cet appareil est disponible que ce soit pour votre résidence principale, votre résidence secondaire ou un investissement locatif.

Les travaux effectués au cours de l’année donnent droit à un crédit d’impôt allant de 15 % à 50 % du montant total, selon les travaux effectués. Le montant maximum pris en compte pour les travaux est de 8 000€ pour une personne seule et de 16 000€ pour un couple.

Tous les contribuables peuvent en bénéficier, qu’ils imposables ou non. Que se passe-t-il si le montant du crédit d’impôt dépasse votre niveau d’impôt ? Vous pouvez ensuite être remboursé pour la différence.

Vous voulez en savoir plus ? Retrouvez notre article sur la rénovation énergétique des bâtiments.

Investir dans les forêts

L’investissement dans les forêts est particulièrement intéressant d’un point de vue fiscal. En effet, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt si vous achetez un terrain tel que du bois ou de la forêt. Vous pouvez également acquérir des terres que vous allez boiser dans les 3 ans. Il est également possible d’être éligible au régime si vous investissez dans des actions d’un groupe forestier ou d’une société d’épargne forestière.

Dans le cas d’acquisitions de terrains, il faut se pencher sur des superficies inférieures à 4 hectares, afin d’augmenter la superficie à plus de 4 hectares. Vous devez également détenir le terrain pendant au moins 15 ans. Dans le cas d’une acquisition d’actions, vous devez les conserver jusqu’au 31 décembre de la 8e année de détention.

Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt de 18% du prix d’achat du terrain ou des actions, avec un plafond annuel de dépenses de 5700€ pour une personne seule ou de 11 400€ pour un couple. Attention, cette réduction d’impôt est prise en compte dans le plafond global des échappatoires fiscales.

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez notre article sur l’investissement dans les forêts.

Attention, avant d’investir dans l’un de ces investissements, gardez à l’esprit qu’il existe un risque de perte en capital. Par conséquent, vérifiez toujours si le niveau de risque inhérent à chaque investissement vous correspond. Assurez-vous également de bien comprendre dans quoi vous investissez.

Vous souhaitez découvrir d’autres investissements financiers intéressants pour faire fructifier votre épargne ? Découvrez nos différents articles :

  • Comprendre le crowdfunding en 5 minutes
  • Investir dans les montres : une bonne idée d’épargne ?
  • Déclaration de revenus 2020 : tout ce que vous devez savoir