Location

Comment louer un appartement sans gagner 3 fois le montant du loyer ?

Avec 135 000 cas rejetés chaque année parce qu’ils ne rentrent pas « dans les cases », la location immobilière est aujourd’hui synonyme de difficultés et de frictions alors que le processus pourrait être simple et rapide. C’est le constat fait par Fabrice Le Parc et Jaafar Elalamy, anciens diplômés d’HEC Paris et serial-entrepreneurs dans l’âme, avant de lancer Bonapart en juin dernier : une solution qui facilite l’accès au logement pour les locataires. Leur idée ? Présentez un tiers de confiance avec ses offres, le passeport zéro dépôt et le passeport garant, dans le processus de location. Ainsi, ils espèrent « débloquer » les freins et les craintes qui prédominent sur le marché locatif. « Lorsque vous analysez l’itinéraire de location, vous vous rendez compte qu’il est semé d’embûches et qu’il existe de nombreux points de blocage », explique Jaafar Elalamy. Ce processus peut à nouveau être mis à niveau. Avec plus d’efficacité. »

Alors, quel est le problème ?

  • Les locataires doivent trouver un logement rapidement, ils sont toutefois tenus de verser une importante avance de fonds (dépôt de garantie) pouvant atteindre le double du montant du loyer dans le cas d’une location meublée. Avec des contraintes de revenus de plus en plus strictes, leurs cas sont souvent jugés « peu solides ». Il leur est demandé d’avoir un garant physique (gagnant plus de 3 fois le loyer pour garantir les loyers impayés). L’accès au logement est donc loin d’être facile !
  • Les propriétaires doivent être rassurés et couverts en cas de problème. Pour eux, la location est très risquée. En effet, ils veulent se protéger en cas de détérioration de leur propriété, de dommages locatifs ou de loyers impayés. Les propriétaires sont obligés de prendre le maximum de précautions et de prendre des locataires auxquels ils « pensent » avoir confiance. Sans oublier que les solutions existantes, telles que la garantie de loyer impayé, sont coûteuses, à leurs frais et comportent plusieurs clauses d’exclusion.
  • Les agences immobilières passent beaucoup de temps à analyser les fichiers sans disposer de véritables outils d’analyse, tout en offrant la meilleure couverture et protections pour les propriétaires : gratuit. Ils ont besoin d’aide pour sélectionner les fichiers.

Forts de leur connaissance des secteurs de l’immobilier et de l’assurance, Fabrice Le Parc et Jaafar Elalamy ont imaginé une solution qui permettrait de supprimer tous ces points de blocage et de rationaliser le processus de location. Ils proposent deux offres, toutes aux frais du locataire, mais qui ont de quoi séduire les propriétaires et accélérer le processus de location.

A voir aussi : Comment vérifier dossier locataire ?

Le passeport zéro dépôt : entre 1 et 1,5 % du loyer

L’entrée dans un logement coûte cher. Avec le Zero Deposit Passport, le locataire n’a plus à payer de dépôt de garantie pour obtenir son logement. Il souscrit à l’offre Zero Deposit. Au lieu de payer un dépôt de garantie, il souscrit en fait à Bonapart qui assure le propriétaire en cas de dommages locatifs, grâce aux partenariats que la startup a mis en place avec des assurances, comme la MMA (celle-ci est couverte gratuitement jusqu’à à 6 fois le loyer en cas de dommage locatif ; bien plus intéressant qu’une caution). Le locataire paie donc entre 1 et 1,5 % de son loyer chaque mois. Pour un loyer de 800€, le passeport sans dépôt lui coûte 8€ par mois !

Le Passeport Garant : de 3,5 à 5% du loyer

Avec le Passeport Garant, le locataire qui n’a pas de garant et/ou qui n’entre pas dans les cases « CDI » ou « 3 fois le loyer » peut enfin louer l’appartement de ses rêves. Bonapart se porte bel et bien garant de lui. Pour bénéficier de cette offre, il doit payer entre 3,5 et 5% de son loyer (à partir de 24€ par mois pour un loyer d’environ 800€ par exemple). Et ce, pendant toute la durée du bail. Son dossier est donc certifié. Qu’est-ce que gagne le propriétaire ? Il est assuré contre les loyers impayés sans rien payer. Il s’agit d’une « garantie de loyer impayé » gratuite. C’est en effet le locataire qui souscrit à Bonapart pour fournir au propriétaire une assurance, telle que le MMA. C’est couvert jusqu’à 90 000€ en cas de loyers impayés pendant la durée du bail. De plus, il a accès à une application d’inventaire numérique, à une assistance 7/7 jours sur 7 et à une protection juridique pouvant aller jusqu’à 20 000€ en cas de litige avec le locataire.

A lire également : Comment justifier une retenue sur caution ?

Des offres qui facilitent la vie des agences immobilières

Si ces offres présentent un avantage pour le locataire et le propriétaire, elles constituent également un atout pour les agences immobilières qui peuvent offrir à leurs clients une couverture complète et gratuite ! Grâce à Bonapart, les professionnels de l’immobilier ne sont pas seulement pris en charge dans la sélection des dossiers, ils attirent en outre trois fois plus de candidatures de locataires (en moyenne). Sans oublier que la vacance locative est réduite. Le logement est loué deux fois plus vite.

Bientôt des « certificats de bons locataires »

« Avec l’historique des locations, Bonapart sera bientôt en mesure de fournir Des « certificats de bons locataires » certifiant que les locataires ont toujours payé leurs loyers et n’ont jamais fait de dégâts, affirme Jaafar Elalamy. Ce serait la création d’un système de « Credit Score » en France qui introduirait une grande notion de confiance, notion qui fait cruellement défaut aujourd’hui. Il existe des équivalents dans quelques pays anglo-saxons. Cela faciliterait l’accès au logement. »

Olivia Delage/Par BazikPress